Vacances d'été - Wendy Huybrechts

Vacances d'été - Wendy Huybrechts

Pour surmonter la pause estivale, nous allons publier une interview chaque semaine avec un joueur connu ou peut-être moins connu. Nous apprenons à mieux connaître la personne sur la base d'un certain nombre de questions spécifiques. Wendy Huybrechts est au tour de la première femme.

Bonjour Wendy, pouvez-vous vous présenter brièvement?

Je suis Wendy Huybrechts, 38 ans, vivant à Borsbeek (Anvers) et comptable chez Manuport Logistics.

Je suis une joueuse de l'équipe nationale féminine et entraîneure de l'équipe nationale junior. Je joue également dans une équipe belge et en Bundesliga allemande dans une équipe féminine.

Comment as-tu commencé à jouer au baby-foot?

Il y a plus de 22 ans à l'âge de 15 ans j'ai commencé ma 1ère année de compétition dans la Violetta. En fait, je n'étais pas autorisé à entrer dans le café sans tuteur, mais j'ai déjà commencé à jouer au baby-foot.

Avant cela, j'ai joué un peu sur la patinoire et j'ai vu qu'en tant que femme (avec une autre femme) je pouvais déjà battre les hommes. J'ai remarqué que nous avions vraiment du talent pour ça. En même temps, ils cherchaient quelqu'un dans la Violetta et c'est comme ça que je me suis lancé.

Vous êtes l'une des principales dames de l'équipe nationale féminine. Pouvez-vous nous dire comment cela a commencé et ce que vous avez vécu?

Lors de mes premières années à l'étranger (jouant à l'étranger depuis 2006), il n'y avait pas d'équipes féminines distinctes dans la compétition nationale, mais il y avait 2 femmes dans une équipe à côté des hommes. Il était alors très difficile d'obtenir une place dans cette équipe. Ce n'est que pendant la Coupe du monde qu'il y a eu une compétition par pays féminine séparée.

À cette époque, il n'y avait pas beaucoup de femmes belges qui jouaient à l'étranger, donc il était presque logique que je rejoigne l'équipe pendant la Coupe du monde.

Entre-temps, nous avons réussi à obtenir un podium à plusieurs reprises, ce qui a créé de beaux moments passionnants et émotionnels un par un. En plus des quelques 2e et 3e places dans une WCS (World Championship Series), nous avons pu décrocher une médaille de bronze à la célèbre Coupe du monde et cette année-là, les Belges ont même remporté 2 prix pour la Belgique.

Dans quelle équipe avez-vous préféré jouer / pourquoi et pourquoi?

Mon Dieu, c'est une question difficile car de toutes mes équipes (ligue belge et équipe nationale féminine comme Bundesliga) j'ai pu apprendre et vivre des moments spéciaux. J'ai eu des équipes avec lesquelles nous sommes devenus champions, par exemple, il y a des équipes avec lesquelles nous sommes devenus champions de Belgique ou avons réussi à atteindre un podium différent. De plus, il y a des équipes où nous ne sommes pas allés chercher le titre, mais où j'ai vécu et vécu des moments mémorables à côté de la table. J'apprends encore beaucoup des différentes équipes dans lesquelles je peux rester.

Sur quelle table préférez-vous jouer et pourquoi?

Ullrich, qui est une table allemande où une compétition distincte est jouée en plus de la tournée ITSF. Cette compétition est presque 1 tournoi chaque mois en Allemagne, 1x Suisse et normalement cette année 1x Autriche. À cette table, j'ai pu remporter mes "plus grandes" victoires, à savoir la Championne d'Europe Dames Double 2016 et la Championne Allemande Dames Double 2019.

Cette table est la plus simple et la plus accessible des tables "étrangères" pour nous en tant que Belge habitué à jouer sur un Jupiter.

Merci Wendy pour cette belle interview.