Vacances d'été - Michael Smulders

Vacances d'été - Michael Smulders

Pour surmonter la pause estivale, nous allons publier une interview chaque semaine avec un joueur connu ou peut-être moins connu. Nous apprenons à mieux connaître la personne sur la base d'un certain nombre de questions spécifiques. Aujourd'hui, Michael Smulders démarre.

Salut Michael, pouvez-vous vous présenter brièvement? Qui êtes-vous et où êtes-vous actif?

Je m'appelle Michael Smulders, j'ai 31 ans et j'habite à Peer (Limburg). Je joue actuellement avec les Staafshooters en 1A dans CBK Regio-Oost.

Depuis combien d'années jouez-vous?

J'ai commencé il y a environ 10 ans, après mon accident de moto majeur. Je suis venu dans un café avec des camarades et ils m'ont demandé "Tu veux jouer?". Ce qui est bien, c'est que j'ai pu me tenir debout entre les gens ordinaires et ne pas toujours devoir m'asseoir. Et donc je me suis lancé dans la compétition.

À quels niveaux as-tu joué?

En attendant, j'ai joué à tous les niveaux. Les meilleures années ont été celles où nous sommes devenus champions 3 fois de suite: d'abord en 3ème, l'année suivante en 2ème et une autre année plus tard en 1B. C'était 3 saisons avec une équipe de haut niveau. Nous sommes passés du 3e au 1er ensemble.

Pouvez-vous nous parler de votre carrière internationale, car vous êtes déjà devenu plusieurs fois champion de football en fauteuil roulant?

Comme chacun le sait, il y a des championnats du monde de football de table tous les 2 ans. Il y a environ 6 ans, je me demandais "Auraient-ils cela pour les handicapés?" et il s'est avéré que c'était également le cas. C'est ainsi que je suis entré en contact avec Michael Vanhoutte et nous sommes allés ensemble à notre première Coupe du monde.

Pendant ce temps, nous sommes plusieurs fois champions du monde dans la compétition nationale. En outre, déjà champion de double de 3 ans et personnellement, il a maintenant remporté le simple depuis 2 ans.

En termes de niveau, ce n'est pas comparable à la compétition masculine, car c'est phénoménal ce qu'on peut faire au niveau international. J'aime les regarder jouer. L'ambiance est vraiment super ces 4 jours

Cependant, il est très agréable que le baby-foot en fauteuil roulant existe. Bien qu'il ait fallu un certain temps pour s'habituer à s'asseoir au début.

De nouveaux pays sont ajoutés chaque année, donc c'est très amusant. Le seul problème est que cela coûte beaucoup d'argent et malheureusement chaque pays a ce problème.

Vous êtes titulaire du titre Battle of the Best (édition 2019), pouvez-vous nous en dire plus?

Mon Dieu, j'ai été invité pour la première fois l'année précédente, puis je suis allé avec Jitse Goyens. Nous étions alors 9ème, ce dont j'étais très content.

Cette année a tout dépassé. J'ai joué avec Peter Coninx, avec qui j'avais remporté le championnat ouvert du Limbourg. Nous sommes allés sans attentes, mais je m'étais un peu entraîné secrètement. Nous avons tous les deux eu une excellente journée.

Nous étions tous les deux là quand il le fallait et c'est ainsi que nous avons rejoint Frédéric Collignon en finale. Que nous allions gagner c'était un rêve pour moi. Une des plus belles victoires que j'aie jamais eues!

Comment vous préparez-vous pour les meilleurs matchs? Combien vous entraînez-vous au cours d'une semaine moyenne et combien pour un match important?

Je m'entraîne à peine à la maison, car c'est très difficile pour moi seul. Nous essayons de nous entraîner avec une partie de l'équipe une fois par semaine. De plus, je joue pas mal de tournois pour rester au niveau.

Pour un match important, Peter revient généralement. À ce moment, nous revoyons tout.

Comment s'est passée la compétition la saison dernière? Quels étaient les objectifs?

L'équipe voulait jouer champion, du moins c'était l'ambition. Pour moi, c'était ma première année dans une équipe aussi prestigieuse, j'ai donc dû attendre et voir. Nous avons fini 2e derrière Banzai.

Nous étions juste un peu à court des matchs importants en équipe. Peter et moi sommes devenus 1 et 2 dans le classement ELO, donc la saison a été un succès pour nous. Maintenant, nous espérons jouer champion l'année prochaine

Avez-vous des objectifs la saison prochaine?

Pas vraiment. Je suis déjà très content du déroulement de cette année. C'était plus que ce à quoi je m'attendais. C'est pourquoi je voudrais remercier Peter pour la confiance et pour les nombreuses leçons que j'ai apprises de lui.

Merci Michael Smulders pour la belle interview.